5 tendances futures dans la restauration que vous ne pouvez ignorer

Posez la question à n’importe quel restaurateur... ils vous répondront tous la même chose. Le secteur évolue, et évolue rapidement, surtout en cette période de crise de COVID-19 et de restrictions. La qualité de la nourriture et l’amabilité du service seront toujours les pierres angulaires de la restauration, mais ce n’est plus suffisant.

Dans cet article, nous avons combiné nos nombreuses années d’expérience dans la restauration avec les conseils d’experts du secteur mondial et européen de la restauration. Voici les tendances les plus importantes à connaître pour survivre et prospérer dans ce nouveau contexte.

Tendance 1 : La commodité continue de guider les décisions d’achat

Digital order

Les consommateurs d’aujourd’hui manquent de temps, ils connaissent bien les technologies et se préoccupent du prix. Ils ont l’habitude d’utiliser les technologies pour se simplifier la vie et veulent que leurs solutions de restauration soient aussi rapides, flexibles et pratiques que le reste de leurs décisions d’achat. L’aspect pratique est si important qu’il a été cité comme l’une des principales préoccupations en matière de restauration par 82 % des consommateurs interrogés dans le rapport Global Food and Drink Trends 2019  de Mintel.

Bien que la commodité soit traditionnellement associée à la restauration rapide, la popularité explosive de la restauration décontractée, des solutions de commande mobiles et de la livraison rapide montre clairement qu’il s’agit d’une tendance qu’aucun restaurant ne peut ignorer, particulièrement en cette période de pandémie, qui empêchent les restaurateurs d’accueillir les clients au sein de leurs établissements.

Alors, comment les restaurants répondent-ils à cette demande des consommateurs ? L’une des possibilités consiste à offrir des solutions technologiques telles que la commande en ligne et les paiements mobiles. Selon une étude de Deloitte, même en temps normal, 40 % des clients préfèrent commander en ligne et dépensent davantage lorsqu’ils commandent de cette manière ou via une application. Si un établissement permet aux clients d’utiliser la technologie pour passer commande, ils reviendront 6 % plus souvent et dépenseront chaque fois 20 % de plus.

Une tendance qui s’est forcément accentuée en 2020 et 2021 avec la crise sanitaire, qui pourrait installer des habitudes plus prononcées qu’auparavant chez les français en termes de livraisons ou de vente à emporter.

Tendance 2 : L’écologie se généralise – Les clients veulent des plats plus sains et plus respectueux de l’environnement

Green goes mainstream

La demande d’une alimentation plus saine et plus respectueuse de l’environnement continue d’avoir un impact important sur les restaurants. Le vieillissement de la population, l’augmentation des taux d’obésité, de diabète et d’intolérances alimentaires, ainsi que les exigences en matière de bien-être et d’authenticité des générations Millenium et Z entraînent une énorme transformation dans le secteur de la restauration. Les clients d’aujourd’hui veulent des aliments frais et sains et désirent pouvoir retracer leur histoire.

Les français souhaitent que leur alimentation soit saine pour eux, mais également pour la planète. Une tendance accentuée là encore par la crise du COVID-19, qui a mis en lumière le lien étroit entre crise environnementale et apparition de nouveaux virus.

Alors que les plats à faible teneur en sucre et « sans… » demeurent une priorité pour les clients, l’une des tendances émergentes majeures est celle des protéines « sans viande ». GlobalData fait état d’une explosion du nombre de « flexitariens » dans le monde ces dernières années et prévoit que les plats à base de protéines végétales continueront de gagner en popularité. Et d’autres études le confirment. Dans une récente enquête menée auprès de 4.000 consommateurs scandinaves, Fazer a constaté que 41 % des Finlandais et 31 % des Suédois s’intéressaient aux protéines végétales comme alternative plus écologique à la viande. Même en France, où les gens sont de fervents amateurs de viande, 41 % des consommateurs évitent ou réduisent activement leur consommation de viande rouge, selon Statista.

En fin de compte, le bien-être est un business qui fonctionne. Dans une étude récente, Technomic a constaté que 40 % des consommateurs étaient plus enclins à fréquenter des restaurants offrant des plats sains, même si ce n’est pas forcément ce qu’ils commandent finalement.

Tendance 3 : Combler le fossé des générations – Le secteur de la restauration doit s’adapter aux générations Millennials et Z

Groupe d'amis assis dans un café et souriant. Jeune hommr montrant quelque chose à ses amis sur son smartphone

Les générations Millennials et Z, c’est-à-dire les personnes actuellement âgées de moins de 35 ans, représentent 60 % de la population mondiale. Comprendre qui ils sont et en quoi ils diffèrent des générations précédentes est absolument essentiel pour tout restaurant qui veut survivre dans les décennies à venir.

Les jeunes générations sont hyperconnectées et ne voient pas seulement la technologie comme un moyen de se simplifier la vie, mais comme une partie intégrante de leur existence. Non seulement elles utilisent la technologie pour trouver un restaurant en ligne, mais elles s’attendent également à pouvoir passer commande par le biais d’une application ou d’un système de point de vente, se faire livrer par un fournisseur tiers et payer avec leur téléphone. Le restaurant que ces jeunes gens choisissent doit également être très présent sur les réseaux sociaux. Ils contribueront d’ailleurs probablement à cette présence en évaluant ou en uploadant des photos ainsi que des descriptions de leurs propres expériences culinaires. Compte tenu de l’énorme potentiel qu’un rayonnement sur les réseaux offre pour stimuler les dépenses des jeunes consommateurs, tous les restaurants qui cherchent à augmenter leurs marges devraient tenir compte de cet aspect.

Les Millénials et la genération Z sont en meilleure santé, plus soucieux de l’environnement et de la responsabilité sociale que les générations précédentes – ou du moins elles veulent que leurs achats reflètent cette image. Dans son rapport «Foodservice 2025», The Hale Group constate que les Millénials veulent « de la nourriture qui a une histoire et une valeur ajoutée ». En d’autres termes, des aliments qui ne sont pas seulement bons pour l’environnement et les autres personnes – et peuvent le prouver – mais également bons pour leur corps.

Des ingrédients naturels, moins de viande et, surtout, des alternatives aux boissons alcoolisées sont essentiels afin de séduire les jeunes consommateurs, qui boivent beaucoup moins que les générations précédentes. Les mocktails sophistiqués, le thé naturellement infusé, l’eau aromatisée et les sodas artisanaux sont devenus des incontournables de la carte, l’une des nouvelles tendances les plus importantes étant les « softs pour adultes » – des boissons non alcoolisées, souvent sans sucre, aux saveurs surprenantes et uniques comme le gingembre épicé ou le poivre de Cayenne.

Tendance 4 : Soyez proche de votre client et personnalisez votre approche – Des expériences uniques et personnalisées ainsi que des aliments novateurs

Dans un monde de plus en plus dominé par les écrans, la restauration est l’un des rares secteurs pouvant encore offrir des expériences uniques et mémorables dans le monde réel. Et c’est exactement ce que les consommateurs d’aujourd’hui recherchent. Un personnel exceptionnel, des aliments et des concepts novateurs, des plats personnalisables et un équilibre entre service personnalisé et technologie sont les éléments qui feront la réussite ou l’échec des restaurants dans le monde de demain.

Selon un récent sondage de Datassential, plus d’un tiers des consommateurs choisissent les restaurants en fonction de « nouveaux aliments intéressants ». Et si les épices exotiques et les plats créatifs continuent de stimuler les ventes, surtout chez les plus jeunes, les aliments novateurs ne suffisent plus. De nos jours, les restaurants sont beaucoup plus qu’un simple lieu où les gens peuvent manger. Bienvenue dans l’ère du « restaurantainment », c’est-à-dire des restaurants proposant des lieux de divertissement et des concepts valorisant un certain thème ou style de vie. Un café destiné aux gamers, une boîte de nuit qui n’est ouverte que durant la journée ou un restaurant sur le thème des agents secrets (avec un mot de passe pour y entrer) sont autant d’exemples de la façon dont le secteur horeca répond aujourd’hui à la demande des consommateurs voulant des expériences uniques et personnalisées.

Tendance 5 : Numériser pour survivre – L’innovation dans les services numériques se poursuivra

Delivery drone with pizza box.

Alors que la plupart des restaurants sont encore loin d’avoir accès à des aliments imprimés en 3D, à des menus en réalité augmentée ou à des équipements artificiellement intelligents, la technologie s’impose – et le potentiel qu’elle offre pour stimuler l’activité économique ne peut plus être ignoré. Deloitte signale que les dépenses des clients augmentent de 20 % et le nombre de clients fidèles de 6 % lorsque les clients peuvent utiliser la technologie pour passer commande. Selon Restaurant Insider, en 2020, les commandes et les livraisons de plats ont augmenté 300 % plus vite que le fréquentation des restaurants depuis 2014.

Selon Euromonitor, le rôle des travailleurs humains dans la restauration connaîtra une transformation radicale au cours des vingt prochaines années, à mesure que la robotique et les technologies d’automatisation seront de plus en plus largement utilisées. Mais cela ne signifie pas que le personnel deviendra superflu. L’innovation numérique permettra plutôt aux restaurants de se concentrer davantage sur le design, la planification des menus et – surtout – un service exceptionnel. Les exploitants capables d’utiliser la technologie pour réduire les marges tout en améliorant l’expérience client sont ceux qui prospéreront dans le secteur toujours plus concurrentiel de la restauration de demain.

Si vous souhaitez télécharger gratuitement un exemplaire gratuit du rapport complet sur les tendances, vous le trouverez ici.